GrecoMania

Odyssée

Carte de l'OdysséeL’Odyssée

« Dis-moi, Muse, cet homme subtil qui erra si longtemps,

Ἄνδρα μοι ἔννεπε, Μοῦσα, πολύτροπον, ὃς μάλα πολλὰ

Après qu’il eut renversé la citadelle sacrée de Troie.

Πλάγχθη, ἐπεὶ Τροίης ἱερὸν πτολίεθρον ἔπερσεν· »

 

 

Prologue :

Lorsque les flammes eurent dévasté Troie et que la ville ne fut plus qu’un tas de cendres, Ulysse, roi d’Ithaque, s’embarqua avec sa flotte composée de douze navires.  Il était impatient de retrouver sa terre natale d’Ithaque, mais le destin lui avait préparé le plus extraordinaire voyage qu’un marin ait jamais fait.

Chant 1 : 

Pendant l’assemblée des dieux, Athéna plaide en faveur du retour d’Ulysse. Calypso le retient en effet depuis trop longtemps. Athéna se rend ensuite à Ithaque. Elle exhorte Télémaque, le fils d’Ulysse, à refouler les prétendants hors de chez lui. Elle lui conseille de partir rechercher des nouvelles de son père chez Nestor, puis chez Ménélas, le mari d’Hélène.

Chant 2 :

Au cours de l’assemblée qu’il a réunie, Télémaque exige sans succès que les prétendants retournent chez eux. Il part ensuite à Pylos et à Sparte à l’insu de sa mère.

Chant 3 :

Télémaque et Athéna sont accueillis par Nestor. Ce dernier leur narre le retour des grecs et demande ensuite à son fils Pisistrate d’accompagner Télémaque à Sparte chez Ménélas.

Chant 4 :

Pisistrate et Télémaque sont très bien reçus par Ménélas. Ce dernier leur raconte son retour de Troie. En Egypte, grâce à la capture de Protée aux multiples formes, il a appris que son frère Agamemnon était mort et qu’Ulysse était retenu dans une île par la nymphe Calypso. Pendant ce temps-là, les prétendants préparent une embuscade pour se débarrasser de Télémaque.

Chant 5 :

Zeus rassemble de nouveau les dieux. Hermès transmet à Calypso le message de Zeus : elle doit libérer Ulysse. Elle obéit. Mais Poséidon, irrité, détruit le radeau d’Ulysse. Il réussit à atteindre une plage et tombe d’épuisement sur cette côte de Phéacie.

Chant 6 :

Nausicaa, la fille du roi Alcinoos (ou Alkinoos), rêve. Dans ce songe, Athéna lui conseille d’aller laver son linge avec sa suite. Le bruit des jeunes filles réveille Ulysse. Ce dernier reçoit des vêtements et de la nourriture, et accompagne ensuite la fille du roi en ville.

Chant 7 :

Ulysse implore la reine Arété et lui raconte la manière dont il a obtenu les habits qu’il porte. Le roi l’accueille auprès de lui.

Chant 8 :

Le lendemain, le roi réunit l’assemblée. On apprête un navire pour le retour de l’étranger. Le roi organise des jeux. Le citharède Démodocos chante la captivité d’Aphrodite et d’Arès, puis l’épisode du cheval de bois et la prise de Troie. Ulysse pleure et cache sa tristesse. Alkinoos l’interroge sur les raisons de ses larmes et sur l’histoire de sa vie.

Chant 9 :

Après la chute de Troie, il alla sur l’île des Ciconiens contre lesquels ils durent se replier pour éviter le massacre, ilsLe cyclope Polyphème arrivèrent sur l’île des Lotophages qui se nourrissent du lotos, provoquant l’oubli ; Ulysse dut ramener ses marins de force car ils eurent le malheur de goûter au lotos, et arrive sur l’île du cyclope Polyphème. Ulysse et ses compagnons vinrent dans sa grotte pour se réapprovisionner. Ulysse voulut voir l’habitant de cette salle. Sa curiosité coûta la vie à quelques marins. Voici comment Ulysse sortit de la demeure du cyclope : il offrit une outre de vin à Polyphème qui le trouva fort bon. Il demanda à Ulysse son nom en échange d’un cadeau :

-Cyclope, tu me demande mon illustre nom ? Eh bien, je vais te le dire, mais n’oublie pas le présent que tu m’as promis. Mon nom est Personne. Ma mère, mon père et tous mes compagnons m’appellent Personne.

Le cadeau en question est le suivant : Polyphème dévorera Ulysse en dernier. Ulysse apporta du vin, du vin et encore du vin jusqu’à ce que le cyclope, soûlé, s’endorme. Ulysse et ses compagnons sortirent un pieu en olivier préparé au préalable qu’ils rougirent au feu. Ils l’enfoncèrent dans l’œil de Polyphème, qui devint aveugle. En criant, il ramena tous les Cyclopes de l’île lui demandant ce qu’il se passait. Comme l’avait prévu Ulysse, il leur répliqua :

Personne, mes amis, Personne ne me tue par la ruse et non par la force !

Naturellement, ils répondirent :

-Si tu es tout seul et que personne ne te fait violence, ce doit être une maladie envoyé par le grand Zeus : il est impossible de l’éviter mais adresse une prière à notre père, le seigneur Poséidon.

Il poussa l’immense pierre qui servait de porte pour faire sortir ses moutons. Cachés sous les plus gros d’entre eux, les grecs parvinrent à quitter l’île. Mais Ulysse, dans un accès d’orgueil, lui cria :

Cyclope, si jamais un mortel t’interroge sur ton hideuse cécité, dis- lui que c’est Ulysse, le destructeur de cités, qui t’a ôté la vue, Ulysse fils de Laërte et habitant d’Ithaque.

Ce qui lui valut d’être encore plus détesté de Poséidon, déjà furieux de la destruction de Troie, encore plus par l’aveuglement de son fils qui lui fit une prière contre Ulysse dès qu’il sut son nom…

Chant 10 :

Ulysse arrive chez Eole qui le renvoie avec une outre pleine des vents et ses compagnons chez eux. Mais l’équipage ouvre l’outre donnée par Eole en pensant qu’elle contenait de l’or. Ils déchaînèrent les vents qui les éloignèrent d’Ithaque. Ils retournèrent chez Eole qui les chassa. Ils atteignirent l’île des Lestrygons grands comme des montagnes qui dévorèrent des compagnons et détruisirent toute la flotte d’Ulysse  à l’exception de son vaisseau..Ulysse et ses compagnons arrivèrent à Aïaïé, l’île de la Déesse Circé. Ulysse partagea ses hommes en deux groupes : l’un fut dirigé par Euryloque et l’autre par Ulysse. Le premier groupe partit explorer la demeure de Circé, qui était entourée d’hommes transformés en lions et en loups par la terrible Déesse. Les visiteurs l’entendirent chanter et Polytès dit : « Mes amis, on chante et on tisse là-dedans : le sol en tremble. Est-ce une déesse ou une femme ?…  Vite, faisons-nous entendre ! » Circé les entendit, et les invita dans sa demeure. Ils entrèrent tous excepté Euryloque. Elle leur servit du vin contenant une drogue funeste pour leur ôter le souvenir de leur pays. Après qu’ils aient bu le mélange, elle les frappa de sa baguette magique, et les compagnons d’Ulysse furent transformés en porcs. Ils entrèrent donc dans la porcherie, guidés par Circé. Averti, Ulysse s’en alla secourir ses compagnons seul, mais en chemin il croisa Hermès à la baguette d’or qui lui donna l’herbe de vie, pour contrer les maléfices de Circé. Cette  dernière, inconsciente de l’invulnérabilité d’Ulysse, lui offrit tout de même sa drogue et lui ordonna de rejoindre ses amis dans la porcherie. Ulysse ne réagit donc pas au filtre de la déesse et celle-ci en fût fort étonnée ! Notre héros fit mine d’attaquer la déesse et celle-ci tomba à ses genoux en disant : « Qui es-tu ? De quel peuple ? C’est un miracle que tu ais résisté à cette drogue ! Es-tu Ulysse aux milles tours ? […] » Elle l’invita dans son lit mais Ulysse, se méfiant, lui fit d’abord promettre de ne pas préparer de mauvais coups contre lui. Elle jura et Ulysse entra dans son lit. Circé rendit leur forme humaine aux compagnons d’Ulysse. Toute une année, la déesse accueillit Ulysse ainsi que ses compagnons dans sa demeure. Puis, ils souhaitèrent rentrer chez eux mais Circé leur conseilla de passer par les Enfers au préalable et voir le devin aveugle : le Thébain Tirésias. Ils appliquèrent alors le conseil de la déesse.

Chant 11 :

Ulysse accède au territoire de l’Hadès. Il converse avec sa mère et avec ses anciens compagnons guerriers tels qu’Achille le Péléide. Il parle avec le devin Tirésias qui lui donne des indications pour rentrer chez lui.

Chant 12 :Charybde et Scylla

Suite du récit d’Ulysse. Ulysse part de l’Hadès et retourne chez Circé. Il passe, attaché au mât du navire, auprès des Sirènes,  les oreilles de l’équipage sont obstruées par de  la cire. Il est ensuite confronté aux Pierres Planktes, puis à Charybde et Scylla. Mais, arrivés dans une île isolée, ses compagnons mangent les bœufs du Soleil. Ils partent, mais le navire est détruit, Ulysse, seul rescapé, arrive chez Calypso.

Chant 13 :

Les Phéaciens ramènent Ulysse dans son île natale avec de splendides

L'épisode des sirènesprésents.Poséidon, pour se venger, transforme leur navire en rocher. Athéna dissimule les cadeaux reçus et donne à Ulysse l’apparence d’un vieillard.

Chant 14 :

Ulysse est reçu par son porcher Eumée qui ne le reconnaît pas. Conversation entre eux.

Chant 15 :

Télémaque, prévenu par un songe, rentre à Ithaque. Il passe par la maison du porcher Eumée.

Chant 16 :

Télémaque reconnaît, grâce à l’intervention d’Athéna, son père. Ils discutent ensemble sur la meilleure façon de châtier les prétendants.

Chant 17 :

Télémaque et Ulysse rentrent en ville séparément. Ulysse se fait admettre comme mendiant au festin des prétendants.

Chant 18 :

Ulysse lutte avec un autre mendiant et réussit à le vaincre. Les prétendants offrent des cadeaux à Pénélope.

Chant 19 :

Avec l’aide de son fils, Ulysse dissimile les armes. Il est reconnu par sa nourrice Euryclée.

Chant 20 :

Conversation entre Ulysse et ses serviteurs restés fidèles. Les prétendants s’impatientent.

Chant 21 :

Epreuve de l’arc. Les prétendants essaient sans succès de bander l’arc d’Ulysse, Pénélope a promis de se marier avec celui qui y arriverait. Ulysse finit par recevoir l’arc et il attaque les prétendants.Le massacre des prétendants

Chant 22 :

Ulysse, avec l’aide de son fils et de ses serviteurs restés fidèles, tue l’ensemble des prétendants.

Chant 23 :

Pénélope, après le massacre des prétendants, éprouve Ulysse. Le lit commun, construit sur la racine d’un arbre, lui permet de le reconnaître. Ulysse lui narre brièvement ses aventures.

Chant 24 :

Les âmes des prétendants sont transportées par Hermès dans l’Hadès. Ulysse se réfugie chez son père Laërte. Les habitants d’Ithaque se révoltent contre la tuerie et tentent de se venger d’Ulysse; mais Athéna intervient pour décréter une trêve.

 
Comments